Régimes detox : les diététiciens tirent la sonnette d’alarme

mercredi 13 septembre 2017, par Bruno Benque

Les régimes detox, qui préconisent le remplacement d’une alimentation équilibrée par toutes sortes de substances miraculeuses, ont de plus en plus d’adeptes. L’Association Française des Diététiciens Nutritionnistes (AFDN) tire aujourd’hui la sonnette d’alarme afin de sensibiliser la population sur les dangers de telles pratiques.

La Commission scientifique de l’Association Française des Diététiciens Nutritionnistes (AFDN) a publié un communiqué pour mettre en garde contre les régimes dits « detox ».

Les diététiciens vent debout contre les régimes detox

Les professionnels de l’alimentation sont vent debout contre ces restrictions alimentaires qui répondent souvent à un courant sociétal suspicieux vis à vis des produits de consommation de base, mais aussi à un phénomène de mode d’une certaine frange de la population, attirée par les pratiques alternatives. Or, les diététiciens le répètent, il n’y a rien de mieux que de faire trois repas par jour, tout en faisant un peu d’exercice de façon régulière.

De nombreuses substances pour remplacer l’alimentation équilibrée

En pharmacie ou en magasins bio, de nombreux produits prolifèrent, renfermant des propriétés étonnantes, comme l’élimination des toxines, le repos du tube digestif, la stimulation du foie, la régénération des cellules, un meilleur sommeil, etc. Les pseudo-experts de la nutrition annoncent qu’un régime à base de ces substances et supprimant toute autre forme d’alimentation aurait des vertus inégalées. En somme, remarque l’AFDN, les régimes détox seraient « la clé du bonheur, aussi bien du corps que de l’esprit ».

Les ravages du jeûne prolongé

Les diététiciens tirent aujourd’hui la sonnette d’alarme. La suppression prolongée de nourriture oblige l’organisme à aller puiser ses ressources dans ses réserves de glucose, puis de lipides, « pouvant provoquer la libération des toxiques stockés dans le tissu adipeux », et enfin de protéines. Il a été montré qu’un jeûne prolongé pouvait engendrer un déficit du système immunitaire. Il peut aussi occasionner « des déficiences en énergie, vitamines et minéraux, ainsi qu’un déséquilibre électrolytique ».

Des effets néfastes, aussi bien physiologiques que psychologiques

L’AFDN déconseille dès lors ces régimes aux personnes fragiles, aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes présentant des problèmes de glycémie et les diabétiques. L’Association ajoute qu’ils n’ont aucun effet bénéfique sur les personnes bien portantes, ils n’ont pas d’effet bénéfique avéré et qu’ils donnent aux personnes en surpoids le sentiment rassurant de pouvoir contrôler leur corps, alors qu’ils sont toujours suivis d’une reprise de poids. Sans compter les troubles neurologiques ou psychologiques que les déséquilibres électrolytiques induits par le jeûne prolongé peuvent entraîner.

Nous nous joignons donc au Comité scientifique de l’AFDN pour mettre en garde les candidats aux régimes detox. Il n’y a pas de solution miracle pour trouver un équilibre de vie, juste du bon sens...

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34


Partager cet article